Cher H

Cher H. 
Voilà bientôt 2 ans que nous nous manquons, 
Que ton regard attristé arpente nos ventes 
A la recherche d'une pièce à endosser. 
Couvert de ta chemise de pineur 
On a vu cette ardeur, ce désir de nouvelles saveurs. 
Et comme nos esprits sont bien mâles tournés,  
Il est venu le temps de passer la seconde
Oui, nous sommes fin prêtes à te (des)habiller.  
Te voilà prévenu, tu seras désormais en seconde main ou sans rien. 
L’homme de deux mains est enfin entre(nos)mains